21 décembre 2011

La lutte.

L'éternelle, la sempiternelle lutte contre la ritournelle des jours d'enfant, des jours heureux, ou ceux qu'on croyait heureux soient dit en passant.

Son nom sur une photo, un rêve détourné, et je replonge. Je replonge moins certes, mais un peu. Ces souvenirs ne me laissent point indifférents, et cela ne me laisse pas indifférente que je n'y sois pas indifférente. ahem ...

Magnétisée par mon passé, chaussures de plomb, ciel d'étain, nuages d'été. J'ai envie de me rappeler ce qu'on était. J'ai des souvenirs qui remontent, chez lui, pourquoi? Pourquoi est-ce que tout cela veut absolument refaire surface maintenant, encore, après deux ans? 

 

Malgré tout, je crois quand même que c'est possible, d'être en paix avec son passé. Une marche par une marche, rien de plus simple, dans la théorie. Rien de plus difficile, dans les faits. Je l'ai aimé. Il m'a rejeté. Et maintenant, c'est toi que j'aime, de nouveau, plus que tout.

 

Et personne d'autre.

Posté par Pinku Usaghi à 23:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La lutte.

Nouveau commentaire